Les balades d’hiver

Nature   Balades d’hiver

Par Jehanne Bergé, Janvier 2018

Bon, ça y est c’est l’hiver, il fait froid et sortir de sous la couette le matin devient de plus en plus difficile. Face à cette situation, deux solutions s’offrent à nous… Hiberner pendant les trois prochains mois à gros coups de séries télé ou en profiter pour se bouger l’arrière-train en partant à la découverte de nos beaux paysages belges. Voici quelques idées de balades d’hiver hors des sentiers battus. A découvrir seul·e, en amoureux, en famille ou entre amis !

« Les citadins ne sortent jamais de leur ville!» Et si on arrêtait avec les clichés et qu’on profitait de notre joli petit pays. Certes, l’air est frais mais la nature n’en est pas moins belle… Nous avons demandé quelques conseils à Monique Hars, guide-nature passionnée, et à Natagora, une association qui gère plus de 200 réserves naturelles. Allez hop, une paire de bottes, des jumelles et c’est parti !

A Bruxelles et dans les environs

 

Balade tranquille entre Wezembeek-Oppem et Kraainem

L’itinéraire démarre de la rue du ruisseau à Wezembeek. Wezembeek, c’est aussi le nom d’un petit cours d’eau, qui a été remis à ciel ouvert il y a peu. Un chemin très agréable (et très didactique) longe le ruisseau. Vous arriverez au carrefour du Long Chêne, qui vous mènera jusqu’à l’étang de Warande. On peut y observer une large variété d’oiseaux. Vous pouvez ensuite continuer jusqu’au parvis Saint-Pierre, où se dresse une très jolie église. De là, une autre balade démarre jusqu’au domaine de Grunne, traversez ensuite l’avenue du tram pour rejoindre le parc Jourdain par une multitude de petits chemin. Vous arriverez au magnifique château Jourdain, enfin n’hésitez pas à continuer la balade jusqu’au Molenbos.

Escapade sauvage à Vossem

Vossem fait partie de l’entité de Tervuren. Tout au bout des (très populaires) étangs de Tervuren, vous arriverez aux étangs de Vossem (moins connus du grand public). Ces étangs sont beaucoup plus sauvages et sont très intéressants d’un point de vue ornithologique. On peut notamment y observer des sarcelles d’hiver qui apprécient les étangs plus sauvages. Ensuite, n’hésitez pas à emprunter le petit sentier qui longe le ruisseau de la Voer, de là partent une multitude de chemins à emprunter.

N'hésitez pas à observer les sarcelles d'hiver.

On entre dans l’Histoire au domaine du Silex

Ce parcours fait partie de la Promenade Verte, en partant du grand étang de Watermael-Boitsfort qui se trouve sur la chaussée de La Hulpe, il faut emprunter le chemin du Silex qui rejoint la forêt de Soignes. Le domaine du Silex n’est ouvert au public que le samedi. On y trouve un étang autour duquel on peut observer une grande variété d’oiseaux et de canards. On arrive ensuite au charmant parc Tournay-Solvay avant de rejoindre le chemin des Deux Montagnes, qui longe un site archéologique qui date d’il y a plusieurs milliers d’années. Au croisement du chemin des Tumuli et du chemin des Deux Montagnes, se trouvent les tumuli de la Forêt de Soignes qui sont en fait deux tertres funéraires néolithiques. Ensuite, direction les étangs du Vuylbeek avant de rejoindre le chemin du Silex et de revenir au point de départ. Pour toute la boucle, il faut compter entre une et deux heures de balade.

Les oiseaux du domaine du silex.

Transmettre sa passion

C’est Monique Hars, médecin la semaine et guide-nature pendant ses temps libres, qui nous a conseillé ces trois itinéraires. « J’ai suivi une formation guide-nature en 1999, mais depuis toute petite, j’ai été bercée par l’amour de la nature. C’est ma passion. L’hiver c’est surtout les arbres que l’on peut observer en se penchant sur leurs silhouettes et puis comme il n’y a pas de feuilles, ça facilite l’observation des oiseaux », confie-t-elle. Monique est membre de la Commission Ornithologique de Watermael Boisfort, la COWB. L’asbl a pour mission de sensibiliser le public de tous les âges à la biodiversité, en découvrant et protégeant la nature en général et les oiseaux en particulier. Les lieux principaux de leurs activités sont la Forêt de Soignes, Watermael-Boitsfort et le Domaine des Silex. La COWB organise notamment des balades guidées gratuites tous les premiers dimanches du mois.

En Wallonie aussi!

Balade ornithologique au Marais d’Harchies

Le site s’étend sur quelques 550 hectares et regroupe les marais d’Hensies, d’Harchies et de Pommeroeul. La réserve est une terre d’accueil pour les oiseaux aquatiques nicheurs et les migrateurs de passage. Le site dispose également de plusieurs superbes roselières, gérées spécifiquement, où une riche faune se développe. Aux alentours, on retrouve différents biotopes particulièrement intéressants comme les terrils plats et les prairies pâturées.

Le calme d'Harchies par Mathieu Gillet pour Natagora.

Bienvenue au paradis des oiseaux de Hollogne

Située non loin de Waremme et entourée de monocultures intensives pauvres en biodiversité, la réserve du Haut-Geer est un petit paradis pour les oiseaux de Hesbaye. Formée d’anciens bassins de décantation, elle constitue l’un des plus beaux sites d’observation de la Région wallonne. Sur le site se côtoient roselières, plans d’eau à massettes, bassins bordés de buissons ou aux berges dégagées… Pas moins de 212 espèces y ont déjà été observées !

Hollogne compte la première population nicheuse en Wallonie du grèbe à cou noir. Ils profitent de la présence d’une colonie de mouettes rieuses pour s’installer parmi leurs nids. Les grèbes castagneux et huppé fréquentent également le site. En hiver, ils sont rejoints par les canards en provenance du nord, qui profitent de nos températures tempérées tant que les étangs ne sont pas gelés.

Observations des oiseaux à Hollogne par Mathieu Gillet pour Natagora.

Natagora, la préservation de la nature

Ces deux itinéraires sont proposés par Natagora. Présente dans tout l’espace Wallonie-Bruxelles, Natagora possède de nombreuses réserves naturelles, réparties sur 5000 hectares. Le grand objectif de l’association est d’enrayer la dégradation de la biodiversité et contribuer au rétablissement d’un meilleur équilibre entre l’homme et la nature. Natagora entretien plus de 200 réserves naturelles composées de milieux diversifiés et souvent menacés, constituent des havres de biodiversité. Natagora organise toute une série de visites guidées chaque semaine, n’hésitez pas à jeter un œil à l’agenda des activités.



Recevoir le magazine

De färmidables nouvelles une fois par mois. Pas de harcèlement. Juste vous et nous.