Wellbeing: l’incroyable pouvoir de Carola

Portrait  Bien-être

Par Jehanne Bergé, Juin 2018

L’aromathérapie est depuis quelques années sur le devant de la scène. Se soigner et prendre soin de soi de manière 100% naturelle, c’est possible… Carola est naturopathe et responsable des produits non-food et de l’espace Wellbeing à färm.fernandcocq. Portrait d’une experte pétillante,  qui nous a partagé son amour des plantes et de leurs bienfaits.

Utilisées depuis des millénaires, les plantes sont présentes dans la médecine traditionnelle des peuples du monde entier. Les composés aromatiques tirées dans la nature sont appelées couramment « huiles essentielles ». C’est à partir de ces fameuses molécules aromatiques volatiles que les naturopathes soulagent et conseillent les personnes en pratiquant ce qu’on appelle l’aromathérapie.

A travers une utilisation aussi diverse que variée et des bénéfices presque incalculable, ces alternatives à la pharmacopée de synthèse semblent relever de la magie… Ce qui est certain, c’est qu’elles sont un véritable trésor de Dame nature. Et ce n’est certainement pas Carola qui nous dira le contraire.

C’est au magasin färm de Fernand Cocq que nous retrouvons cette charmante jeune femme d’origine allemande. Elle respire la douceur et le bien-être et nous accueille dans la bienveillance entourée de flacons en tous genres. « Déjà quand j’étais ado, j’étais fascinée par la phytothérapie. Je n’étais pas une hippie mais j’ai depuis toujours un immense respect pour la nature et la vie en général», nous dit-elle. Intéressée par la psychologie, les traditions ancestrales et empiriques, et les plantes, c’est tout naturellement qu’elle a entamé des études de naturopathe. « J’avais besoin de mettre du sens dans ce que je faisais. La naturopathie est une merveilleuse école de la vie, où il faut commencer par sans arrêt se remettre en question. Dans la pratique, j’ai découvert un métier formidable. J’adore le contact humain et c’est un moyen extraordinaire d’accéder aux gens. »

"Déjà quand j’étais ado, j’étais fascinée par la phytothérapie. Je n’étais pas une hippie mais j’ai depuis toujours un immense respect pour la nature et la vie en général."
Les petits trésors du rayon Non-Food du magasin färm de Fernand Cocq.

Soigner par les huiles essentielles

Le règne végétal compte plusieurs centaines de milliers d’espèces. Parmi elles, 4000 environ sont capables de fabriquer des essences aromatiques. Cependant, quelques centaines seulement en produisent en quantité suffisante pour qu’on puisse les extraire. L’aromathérapie a un large spectre d’actions: soins de santé et de beauté, entretien de la maison, parfums et même ingrédients de cuisine. L’action principale des huiles essentielles est de nature antiseptique mais certaines ont également une action sur le plan psycho-émotionnel. Elles sont utilisées seule ou en synergie, leur dosage est l’un des principes-clés.

L’aromathérapie a un large spectre d'actions: soins de santé et de beauté, entretien de la maison, parfums et même ingrédients de cuisine.

Comment ça marche?

« Pour chaque besoin, plusieurs huiles essentielles peuvent correspondre, tout dépend de chaque personne. En plus, les huiles ont leur caractère, il y a des règles de manipulation très strictes », explique la spécialiste.

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie interne, externe ou aérienne mais avec les précautions requises car ce sont des molécules actives très puissantes. Par voie orale, les huiles essentielles sont parfois irritantes pour les muqueuses, on les mélange généralement à un peu d’huile végétale, ou du miel, ou des comprimés neutres disponibles en magasin. On trouve également des préparations toutes faites sous forme de capsules, garantissant un dosage exacte.

Par voie externe, on les mélange à une huile végétale ou à une cire, une crème ou un lait corporel pour les appliquer sur la peau. « Il y a une multitude d’huiles végétales. Chacune a ses propriétés. Vous pouvez par exemple utiliser de l’huile de noisette, de sésame ou …même de l’huile d’olive de cuisine, à défaut d’en avoir d’autres (vive les astuces)! Le gel d’aloe vera est aussi un super vecteur d’huile essentielle », ajoute Carola.

Par voie aérienne, elles peuvent être diffusées dans l’air par un diffuseur ou par inhalation. Elles sont alors absorbées par les voies respiratoires et arrivent au cerveau par le bulbe olfactif, là où se situe l’action thérapeutique psycho-émotionnelle.

Bon à savoir: 1ml d'huile essentielle équivaut à +- 25 à 35 gouttes. 1g d'huile essentielle= environ 50 gouttes. Vu leur concentration et leur fabrication, il est clairement préférable d'utiliser seulement des huiles certifiées de qualité biologique!
Pour chaque mal, plusieurs huiles essentielles peuvent correspondre, tout dépend de chaque personne.

Se faire accompagner

« En étudiant la naturopathie, on comprend l’importance de l’hygiène de vie sur l’influence de la santé et du bien-être. On réalise surtout à quel point on s’est éloigné de la logique et du simple dans notre routine quotidienne. Il faut dès lors tout déconstruire pour acquérir de nouveaux réflexes.» En magasin, Carola, conseille les clients sur l’utilisation des huiles essentielles. « Les gens ont besoin d’être guidés mais parfois on a pas le temps de faire une analyse réelle en quelques minutes. C’est la raison pour laquelle on a mis en place une cabine « wellbeing » ici dans le magasin de färm.fernandcocq. On y reçoit les clients pour des consultations et des soins divers. On préconise une approche holistique, c’est à dire qu’on prend en compte la personne dans sa globalité. Un autre principe de la naturopathie est de chercher la cause de la cause de la cause. Il faut apprendre à comprendre le message que nous envoie le corps pour ne pas que les problèmes se répètent encore et encore. Par exemple la source des problèmes cutanés est souvent liée au foie. Il faut aussi prendre en compte toute la psyché de la personne. Chaque personne est différente et chaque traitement est unique en fonction des individus.»

La professionnelle rappelle que l’aromathérapie est l’une des branches les plus puissante de la naturopathie et qu’il est donc primordial d’avoir beaucoup de respect pour les huiles et un minimum de connaissances pour les utiliser. « Une huile essentielle n’est pas l’autre. Certaines peuvent être très toxiques. Il faut vraiment bien se renseigner et ne pas négliger l’effet cumulatif non plus. »

En magasin, Carola, conseille les clients sur l’utilisation des huiles essentielles. « Les gens ont besoin d’être guidés mais parfois on a pas le temps de faire une analyse réelle en quelques minutes. C’est la raison pour laquelle, on a mis en place une cabine « well-being » ici dans le magasin de Fernand Cocq.

Les petits secrets de Carola

Malgré son rythme de vie très soutenu, ses deux enfants et son boulot exigeant, Carola est en super forme. L’aromathérapie fait partie de son quotidien et elle nous a livré quelques astuces pour être au top dans toutes les situations et ce de manière 100% naturelle.

« Tout d’abord, c’est clair que consommer bio c’est déjà une bonne chose. Aussi, bien entendu, il faut éviter de se faire du tort ou de se faire souffrir pour guérir. Du côté des huiles essentielles, l’un de nos best-sellers, c’est le tea tree (« arbre à thé »), un excellent antiseptique. Personnellement, je l’ai toujours avec moi. C’est un désinfectant multi-usage et qui est également excellent contre les boutons et piqûres. En plus, il soutient le système immunitaire, est fongicide et parasiticide.
L’huile essentielle de zeste de citron est aussi un super antiseptique. Elle est rafraîchissante, tonique et aide à la digestion. C’est un bon drainant et un anti-nausées.
La menthe poivrée, elle, calme les maux de tête et facilite la digestion. Elle est aussi hépato-drainante. C’est aussi un bon anti-nausée éventuellement accompagnée de gingembre pour les maux de transport. Petite pensée pour les étudiants ou personnes qui doivent assurer une longue concentration: respirer le laurier (réellement) noble apportera de la persévérance, concentration et assurance. Quant à la lavande vraie, c’est l’huile à 1001 facettes: un passe-partout à garder avec soi car elle apaise, cicatrise, régénère et désinfecte. Bien sûr, le mieux est de demander des conseils personnalisés en fonction des besoins de chacun.
»

Attention, la spécialiste rappelle aussi que comme les beaux jours sont de retour, il est important d’être attentifs à l’effet « photosensibilisant » des huiles essentielles. « Certaines substances prises par voie orale ou en application cutanée augmentent la sensibilité de la peau au soleil. C’est le cas de certaines huiles essentielles, qui ne doivent pas être utilisées avant une exposition au soleil : agrumes (bergamote, citron, citron vert, mandarine, orange, pamplemousse…), céleri, angélique, verveine, khella, et le macérat huileux de millepertuis. »  De notre côté, après notre entretien avec la pro de la beauté, on a craqué pour la crème de jour au coing de Dr.Hauschka, à base de coing, de jojoba, d’abricot et d’avocat, elle fortifie la peau. Et franchement, c’est une tuerie, testée et approuvée!

http://wellbeing.farm.coop

Malgré son rythme de vie très soutenu, ses deux enfants, et son boulot exigeant, Carola est en super forme. L’aromathérapie fait partie de son quotidien.
Rien de mieux que de demander quelques conseils à l'experte...

Un peu d’histoire

Depuis des milliers d’années, les huiles essentielles sont couramment utilisées en cuisine, en médecine, en parfumerie ou dans la fabrication de cosmétiques. On a retrouvé des traces ancestrales de méthodes de distillation ou d’extraction, en Chine, en Inde ou encore Égypte. Les Grecs et les Romains ont eux aussi laissé quelques écrits à ce sujet.

Petit saut dans le temps et nous voilà à la fin du XIXe siècle, en France, époque qui marque la naissance de l’histoire moderne de l’aromathérapie. C’est à ce moment-là qu’a été prouvée scientifiquement la capacité de certaines huiles essentielles à neutraliser les bactéries.

C’est quelques années plus tard, que le mot aromathérapie a vu le jour. Le chimiste René-Maurice Gattefossé (1881-1950) faisait des recherches en parfumerie et il se brûla grièvement les mains, lors d’une explosion de laboratoire. Aucun traitement ne vint à bout de ces brûlures. En dernier recours, retirant ses bandages, il appliqua sur ses plaies infectées de l’huile essentielle de lavande. Selon la légende, les résultats furent stupéfiants, et confirmèrent son intuition : l’essence de lavande possédait de réelles propriétés antiseptiques et cicatrisantes. Dès lors, il consacra une partie de ses recherches aux propriétés des huiles essentielles.

Dans les années 1960, le docteur Jean Valnet (1920-1995) reprit les travaux de Gattefossé et publia des ouvrages de référence. Ils sont tous les deux considérés comme les pères de l’aromathérapie moderne.



Recevoir le magazine

De färmidables nouvelles une fois par mois. Pas de harcèlement. Juste vous et nous.